Fier membre de

Partenaires

B2B2C
Freddo
Ville de Laval
Robert Vallée
Complexe Guimond
Gravure Précision
Guimond Construction
La Taverne 1909 signé St-Hubert à Laval
Mtero Depatie
Grafitech
Chevrolet 440
St Hubert
Resto Prolongation
Banque Scotia
co-operators
Évolution physio
Rousseau Sports

Yvan Mongo souhaite redonner aux jeunes joueurs de hockey issus de la diversité

Capture d'écran | PHOTO : RADIO-CANADA
 
 

Ismaël Sy

Publié le 3 juillet 2020

 

Alors que la lutte pour éradiquer le racisme dans le monde du sport se poursuit aux quatre coins de la planète, Yvan Mongo n'a pas l'intention d'observer la scène depuis le bout du banc. Le joueur de hockey des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa souhaite faire sa part pour faire du monde du hockey un environnement inclusif pour tous.

 

En partenariat avec les Gee-Gees, le Gatinois a annoncé, ce vendredi, la création du club « Les Amis(es) Courageux(ses) de Mongo ». L'initiative a pour but de permettre aux jeunes joueurs de hockey issus des minorités visibles de la région de profiter des conseils et de l'expérience d'Yvan Mongo en tant qu'athlète noir.

 

Il souhaite les inviter à assister à une pratique ou un match des Gee-Gees lorsque les mesures de santé publique le permettront. L'ancien capitaine de l'Intrépide de Gatineau prévoit également passer du temps à discuter et patiner avec eux.

 

C'est la mort tragique de l'Afro-Américain George Floyd, à Minneapolis, qui a poussé le jeune homme de 23 ans à agir.

 

J'ai vraiment senti qu'il y avait un besoin de changement et je me suis demandé comment je pouvais m'impliquer dans la communauté pour faire une différence à ma façon, explique l'étudiant-athlète.

 

Yvan Mongo affirme avoir vécu de très belles expériences au cours de sa carrière de hockeyeur qui est toutefois teintée par trois épisodes de racisme où il s'est fait traiter de « nègre ». Il se considère choyé de pouvoir compter ces incidents sur les doigts d'une main.

 

J'ai été relativement épargné. La première fois, j'étais Atome, donc je n'avais pas vraiment compris l'impact des mots, se remémore le Gatinois. La deuxième fois, il était d'âge Bantam, mais c'est la troisième, survenue lors de sa dernière année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), qui l'a le plus secoué.

 

Celle-là avait fait vraiment mal, car je pensais que j'étais rendu à une étape de ma carrière où j'avais gagné le respect de mes adversaires, déplore le numéro 91 des Gee-Gees.

 

Bien entouré à Ottawa

Aujourd'hui, Yvan Mongo se dit épanoui après trois saisons à arborer le Gris et Grenat de l'Université d'Ottawa. Ils me font sentir comme un joueur de l'équipe et non un joueur noir dans l'équipe, assure le principal intéressé.

 

Il souhaite maintenant que les générations futures de joueurs issus de la diversité puissent vivre uniquement des expériences positives dans l'univers du hockey.

 

Et quant à Yvan Mongo, on peut lui souhaiter qu'il y ait bel et bien une saison 2021 du sport étudiant universitaire au pays pour qu'il puisse en profiter aux côtés de ses « Amis(es) Courageux(ses) ».

 

 

Social

Classement