Fier membre de

Partenaires

Gravure Précision
Rousseau Sports
Resto Prolongation
Banque Scotia
Mtero Depatie
St Hubert
Grafitech
Freddo
B2B2C
Robert Vallée
Ville de Laval
Complexe Guimond
Guimond Construction
Chevrolet 440
co-operators
Évolution physio

DU GROS HOCKEY FÉMININ À LA COUPE DODGE

 
Plus de 2000 joueuses ont vécu la fièvre du hockey féminin du 11 au 14 avril avec la présentation de la Coupe Dodge 2019 dans les régions de Montréal et Laval. Une seule expression était sur toutes les lèvres durant ce 42e Championnat provincial : «c’est du gros hockey!».La présidente de l’Association du hockey féminin de Laval, Julie Bédard, se souviendra longtemps du calibre de jeu relevé, mais aussi de la frénésie qui régnait dans les différents amphithéâtres. «J’ai fait le tour des arénas à Montréal et Laval et j’ai pu constater que l’ambiance était extraordinaire partout, raconte-t-elle. Les bénévoles du hockey masculin ont découvert que les filles jouaient du beau et gros hockey.»Outre le calibre de jeu, les finales et l’ambiance, Mme Bédard a également apprécié que la mise au jeu officielle se déroule à l’aréna Hartland-Monahan où les bénévoles de l’Association du hockey féminin ont donné de leur temps durant quelques jours. Les Amazones de Laval ont amorcé le tournoi en force avec une victoire de 3 à 0 dans le midget AAA lors de cette soirée d’ouverture du 11 avril.«Les activités étaient lancées avec beaucoup d’invités, dont le président d’honneur régional Rodger Brulotte», poursuit-elle.Laval accueillait la crème du hockey féminin dans les catégories atome B (Hartland-Monahan et Martin St-Louis), pee-wee AA (Saint-François), bantam AA (Martin Saint-Louis), bantam A (Yvon-Chartrand), midget AAA (Hartland-Monahan), junior A (Yvon-Chartrand) et junior B (Saint-François).
Hartland-Monahan
Les Cyclones du Bas Saint-Laurent ont raflé les honneurs en blanchissant les Hawks de l’Estrie 1 à 0 en finale atome B.  Les As de Québec ont réservé le même sort aux Stars de la Mauricie dans un gain de 1 à 0 au niveau midget AAA. Ces dernières représenteront le Québec à la Coupe Esso, Championnat canadien midget.
Déception
Mme Bédard n’a pas caché sa déception qu’aucune équipe lavalloise n’ait atteint une des finales. «Quatre de nos équipes ont perdu en quart de finale, précise la présidente du hockey féminin de Laval. C’est décevant, car nous avons tellement travaillé fort sur le développement de nos entraîneurs et joueuses, On ne baisse pas les bras. On ne changera pas la façon de faire. Je pense bien que ce sera bénéfique dans un avenir rapproché.»
 
Toujours selon elle, les astres n’étaient pas alignés pour les Espoirs (atome B) et les Rebelles (junior A) qui se sont inclinées en fusillade en quart de finale. Les Rebelles (pee-wee AA) et l’Avalanche (midget A) ont vu leur parcours s’arrêter abruptement en prolongation. «Ce sera partie remise», ajoute avec optimisme Julie Bédard.
 
Les autres championnes à Laval
 
À l’aréna Saint-François, les Dynamites de Gatineau ont difficilement eu raison des Lynx de l’Abitibi-Témiscamingue avec un gain de 2 à 1 en prolongation en finale pee-wee AA tandis que les représentantes de la Côte-Nord sont les meilleurs chez les juniors B.Les Lynx de l’Abitibi-Témiscamingue ont battu les Rapides de Champlain 4 à 1 en finale bantam AA à l’aréna Martin St-Louis. Deux finales se sont déroulées à l’aréna Yvon-Chartrand. Les Rebelles de Saguenay (bantam A) et le Wild de Westlake (junior A) ont reçu la bannière des championnes.
 
Talent, cœur au ventre et énergie
 
Pour Nicole Blanchette, membre du Temple de la renommée de Hockey Laval, la Coupe Dodge 2019 a permis aux amateurs de constater le talent des jeunes filles et d’assister à des matchs endiablés. «Je l’avais dit avant le début des hostilités, cette compétition est relevée et permet de retrouver les meilleures équipes des différentes régions, insiste-t-elle. Plusieurs ont été surpris de l’évolution dans le midget AAA et que dire des jeunes joueuses de la catégorie atome, elles ont du cœur au ventre et de l’énergie à revendre. Je suis bouleversée quand je vois les petites filles pleurer parce qu’elles ont perdu. Je tente alors de les consoler.»
 
Enfin, Mme Blanchette était fière de dire qu’elle s’est impliquée bénévolement pour une septième fois à la Coupe Dodge. Elle s’est retrouvée dans son château-fort de l’aréna Hartland-Monahan (Laval-Ouest) «Nous avons de bons bénévoles et c’est 50 % de la réussite. Ils sont souriants, polis, travaillants et tout le monde a embarqué dans cette belle aventure», de conclure Nicole Blanchette. 
 
Sylvain Lamarre
Directeur des communications Hockey Laval
438 407-6691 

Social